PORTRAIT

Bienvenue à l’Atelier

Maintenant que vous savez l’essentiel à propos des papiers Zenchantés , je vous propose de dévoiler un côté plus intime des papiersZ’ : l’atelier de création…

Peut-être imaginez-vous des mètres de rayonnages de papiers, de hauteurs vertigineuses d’étagères remplies de mille merveilles. Et en un sens, c’est une réalité – idéalement, ce serait MA réalité ! Mais plus concrètement, les proportions de stockage sont plus humbles, et les surfaces de travail plus mesurées : 9 m² au sol, à peine plus d’1.5 m² de plan de travail.

TESTER

Bien sûr, il y a d’abord du papier. Il y a ceux qui me servent au quotidien, les échantillons permettant les modèles de recherches, la création des prototypes. On en trouve dans toutes les palettes : du bleu lagon à l’indigo, du vert anis au rouge laque, des noirs veloutés aux ivoires délicats, et bien sûr des blancs neige, blanc glacier, blanc pur, blanc cassé, blanc naturel et autre blanc de blanc.
Quant aux textures, elles sont elles aussi des plus variées :  vélins classiques ou à incrustations, vergés traditionnels, papiers nacrés ou métallisés, calques laiteux ou texturisations simili-ce-que-vous-voulez ou autres designs…
Je n’arrête jamais le renouvellement des possibilités, et mon plaisir le plus secret c’est de vous surprendre avec des rééditions peut-être, mais chaque fois 100% originales !

PRÉSERVER

Ensuite, il y a encore des papiers. Mais en grands formats : ceux-là sont destinés à la création des ouvrages cartonnés, tels que livres d’or, boîtes et autres pièces uniques. Ils doivent rester à l’abri de la lumière, certains étant fragiles et sensibles. D’autres, et de plus en plus, sont les bases de travail pour la réalisation des faire-part : ces grandes planches parfois épiques à manoeuvrer dans cet espace, mais j’aime ce défi pour les façonner à l’image de votre bonheur.

ENCRER, DÉCORER

Et au delà du papier, bien des trésors sont nécessaires pour enchanter vos projets.
D’abord, du temps : pas moins de 18 jours sont  indispensables pour faire opérer la magie (définir le projet, le chiffrer et valider le visuel pour enfin en faire la réalisation). Plus on laissera de temps, plus la magie offrira ses merveilles pour notre plus grand bonheur. Il ne faut pas hésiter à anticiper, à demander et à me parler de vos folies joyeuses : j’ai probablement une pépite insoupçonnée pour vous dans mes tiroirs !
Ensuite, des encres, teintures, peintures et laques magiques. Sans cela point de patine, pas de gravures ni d’estampes sur les annonces. Mais je ne peux pas tout dévoiler, bien sûr : il y a trop de minuscules toutes petites choses, changeantes au gré des saisons, des envies, des trouvailles ici et là. Encres encore et toujours, mais mattes celle-ci, ou brillantes pour d’autres, et aussi fleurs de papiers ou feuilles à dorer, paillettes ou poudre de velours…
Bref, il y a des fioles de toutes sortes et de toutes les nuances, et moultes pots remplis de poudres d’émerveillements ou de joyeuses malices. Rien n’est trop, et trop n’est pas encore assez…

LACER, NOUER

Et puis, il faut accompagner toutes ces envolées de couleurs, alors il y a les rubans. Satins, organdis, washi, pailletés, unis ou à motifs, baker-twin de toutes sorte, grandes bobines et métrages serrés. Il en faut  et il y en a pour chacun et pour tous !
Mais toujours et inlassablement, je m’efforce de trouver le bon ton. Il n’y a qu’un bel assemblage, celui qui vous convaincra et qui rendra vos annonces uniques.

COMPOSER

Alors je teste, je replace, je remplace, je réfléchis et change d’avis. Je retourne à la mercerie ou chez mon papetier chercher un métrage à la nuance plus marquée, ou plus subtile… Celui-ci mais dans cette largeur-là, ce tissage mais dans cette nuance-ci…
Parfois le choix est aisé, mais c’est souvent plus compliqué. Peu importe, avec le temps je finis par trouver ce dont nous avons besoin ! Et comme mon bonheur ne tient qu’au vôtre…

RÊVER

enfin bien sûr, il y aurait encore tant à montrer, car mes tiroirs recèlent encore bien des enchantements ! Matrices d’acétate, de caoutchouc et de métal, plumes longues ou duveteuses, brillants taillés ou perles laiteuses et autres nacres délicates, feuilles à dorer et outils de coupes, d’estampages et de façonnages. Je ne peux pas tout montrer, et mieux vaut préserver le contenu de certains tiroirs pour ne pas laisser échapper quelques sortilèges…

PENDANT CE TEMPS…

Tout ceci présenté, rien n’est pourtant encore fait !
Il faut désormais imaginer, tester, proposer, revoir, ajuster, retenter, rater et recommencer, pour enfin finaliser un projet et en parfaire la réalisation. Et il n’y a pas de modèle préfabriqué, de machines cachées ou de préformatage récupéré par ailleurs.
Chaque projet est pensé ou repensé pour vous et très spécialement pour votre bonheur. Que vous vous aimiez à Paris ou à Phuket, à Maurice ou à Ouessan, vos ouvrages sont concoctés avec le même amour et le même soin par mes dix petits doigts…

TRAVAILLER


Tous vos ouvrages qu’ils soient faire-part ou cartonnages, sont réalisés ici, sur mon bureau, dans mon antre minuscule. Pour 15 faire-part ou pour 350, tous passent, seront passés ou passeront entre mes mains, une fois, dix fois, cent fois, depuis les pré-coupage et découpes finales, entre façonnage ou patines, puis impression, pliage, montage…
Chaque pièce est créée à la main, et ajustée pour accompagner vos extraordinaires bonheurs. Labeur et amour des belles choses sont les arcanes secrètes de toutes ces créations !

ASSEMBLER

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous auront plu…
et que ces mots et images auront dévoilé encore davantage de ce qui fait
‘LES’ papiers Zenchantés !
J’espère surtout que vous aurez pris plaisir à découvrir ce lieu, magique pour moi,
mon refuge et ma coquille créative, le repaire de nos rêveries…
C’est ici l’endroit où tout se passe, depuis nos premiers échanges au partage de vos/nos doutes,
mais aussi et surtout le centre de réalisation de vos plus belles annonces !

Émilie